46ème Semaine - Tibet

Lhasa, Tibet le 18/09/2016

 
Sur le toit du monde...
 
 
Inlassablement, nous tournons en rond, pris dans le tourbillon de la kora.
 
Comme les fidèles et les pèlerins venus de toutes les régions du Tibet, nous déambulons sur les pavés de pierres, patinées par le temps, cerclant la colline rouge. Les fumées d'encens montent au ciel, les drapeaux multicolorent claquent au vent, les moulins à prière tournent...
 
Une ronde emprunte de ferveur et de spiritualité, joyeuse et bonne enfant. Dans leurs plus beaux atours, les Tibétains circumambulent infatigablement, égrénant sur leurs chapelets le nombre de tours et de mantras récités. Plus le chemin est long et difficile, plus grande sera la rédemption.
 
Au-dessus de nos têtes, se dresse avec magnificence, et depuis plus de mille cinq cents ans, l'imposant palais des dalaï-lamas. Un temple-forteresse, majestueux, accroché aux rochers, et depuis toujours, centre du pouvoir religieux et politique. Un labyrinthe de corridors et de couloirs, un enchevêtrement de pièces sombres et de salles obscures aux fresques géantes, noircies par l'épaisse fumée de milliers de chandelles offertes en offrande. Dans les pièces, imprégnées de fortes odeurs de beurre rance, sont conservées les trésors et joyaux du temps passé. Des bouddhas par centaines, figés par les siècles, veillent jalousement sur les parchemins anciens. Partout, des rouleaux peints, des thangkas finement exécutés, des reliques historiques, des sculptures en porcelaine, des stupas d'or et d'argent. Une bibliothèque géante de la culture tibétaine épargnée de la destruction, échappant à la révolution culturelle et à la folie des hommes.
 
Alors que le soleil décline derrière les hautes montagnes et que le temps semble avoir fait une pause dans la douce lumière du soir, le petit peuple est encore en mouvement. Gardien discret des traditions, protecteur de l'esprit et de l'âme tibétaine, il tourne, inlassablement, perpétuant les rythes anciens. 
 
Une lutte pacifique et silencieuse au nez et à la barbe de l'envahisseur, en attendant de pouvoir crier, une fois peut-être, sans crainte ni peur: "Free Tibet !" .
 
 
 
 
 
 

Commentaires



Autres récits de voyage

Autres Recits en Tibet