49ème Semaine - Népal

Kathmandu, Népal le 09/10/2016

 

Traffic jam...

 

Dashain Festival, la fête religieuse la plus importante du Népal a mis tout le monde sur la route. C'est congé pendant deux semaines. Chacun retourne dans les campagnes pour le puja et honoré d'un tika, la famille restée au village.

Les bus de la capitale sont pris d'assaut. Des grappes humaines s'agrippent aux carlingues extérieures et des groupes d'hommes couronnent les pyramides de bagages entassées sur le toit. Tous ceux qui ont trouvés un véhicule retournent chez eux. Méli-mélo de tracteurs, de motos, de bemos, d'autos, de vélos, de rickshaws. La seule et unique route quittant la vallée est bondée, saturée. Depuis des heures plus rien ne bouge. Dans le petit microbus, la chaleur écrasante se fait accablante. L'air est suffoquant. Les odeurs corporelles piquantes se mélangent aux flux nauséabonds des décharges sauvages jalonnant les bas-côtés de la route. Nos estomacs encore vides sont retournés, chamboulés, nous sommes écoeurés !

Dans les méandres de la montagne, le traffic congestionné forme un long serpent. Python gigantesque et immobile, de tôle et d'acier multicolores, asphyxié par les gaz d'échappement, tentant vainement de franchir le col. 

Dans un concert de klaxons, nous récupérons nos bagages au millieu d'un nuage de poussière et de fumée noire crachée par de gros camions aux moteurs ronronnant.

Harassés de fatigue, collant et transpirant, nous regagnons à pied notre hôtel, au milieu de la circulation chaotique, dans un état de déliquescence. 

Un bol d'air chargé de particules fines et de dioxine de carbone. Pas vraiment le trek de nos rêves... nous attendrons une journée de plus pour rejoindre le Nirvana !

 

 

 

Commentaires



Autres récits de voyage

Autres Recits en Népal