9ème Semaine - New Zealand

Milford Sound, Nouvelle-Zélande le 03/01/2016

 

Kepler Trek…

 

Une belle journée de marche se termine. Nous quittons les chemins de crêtes et l’univers des pâturages sauvages jaunis par le soleil dominé par des pics acérés filant vers l’horizon pour retrouver les sous-bois sombres et humides de la forêt primaire à la végétation dense et luxuriante.

Au pied d’arbres vénérables, nous plantons notre tente high tech en un temps record de quatre minutes et quelques secondes. Après plus de vingt jours, notre maison de toile fine n’a plus de secrets, même pour quatre mains gauches.

Alors que la lumière décline derrière les branchages compacts, des nuées de sandflies carnivores et voraces viennent une fois de plus troubler notre frugale et paisible repas. Affamées, et probablement en quête de nouvelles saveurs, elles s’attaquent à nos jambes, croquent nos chevilles, mordent nos mollets. A l’abris dans nos moustiquaires, nous terminons notre boite de cassoulet à la mexicaine avant de plonger dans les bras de Morphée, bercés par quelques vents pas forcément venu du nord…

Un vacarme immense de cris, de grondement et de craquement vient nous tirer de nos rêveries. Notre fragile habitation est attaquée par des C.V.N.I., créatures volantes non identifiées. Venues du fond des âges, mais surtout du fond des bois, les Kéa, des perroquets gros comme des poulets, déterrent les sardines, lacèrent la toile, rongent les lanières. Nous sommes sur le qui-vive. Armés de nos lampes frontales et de quelques morceaux de bois nous rivalisons d’ingéniosité et de patience avec les cacatoès belliqueux. Dans chaque camp les nerfs sont à vifs, les esprits exacerbés. Une guerre de tranchée, entre l’homme et le volatile, une bataille rangée à dix contre deux, un conflit de longue haleine et sans répit.

Nous y laisserons quelques cheveux… contre quelques plumes !

 

 

 

Commentaires



Autres récits de voyage

Autres Recits en Nouvelle-Zélande